Site indépendant d'actualités

Rwanda: Le chef du gouvernement représente le Roi Mohammed VI à la commémoration du génocide des Tutsis

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a représenté le roi Mohammed VI à la cérémonie de commémoration du 30ème anniversaire du génocide rwandais de 1994 contre les Tutsis, qui s'est déroulée dimanche à Kigali.

A cette occasion, le président rwandais Paul Kagame, en présence de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement et de représentants d'organisations régionales et internationales, a inauguré la semaine de deuil national en déposant une gerbe au mémorial de Gisozi à Kigali, où reposent les corps de plus de 250.000 victimes du génocide.

Après une minute de silence en mémoire des victimes, Kagame a annoncé un deuil national de 100 jours, symbolisé par l'allumage de la "Flamme de l'espoir", qui brûlera pendant la même durée que le génocide de 1994 (du 7 avril au 15 juillet).
Dans son discours, le président rwandais a souligné que cette commémoration était l'occasion non seulement de rendre hommage aux victimes, mais aussi de mettre en lumière les réalisations du Rwanda en matière de réconciliation et de progrès national.

Kagame a affirmé que les Rwandais, ayant surmonté la peur, étaient prêts à affronter tout défi et toute tentative de division.
Il a également exprimé sa gratitude aux délégations venues exprimer leur solidarité avec le Rwanda lors de la commémoration.

En 1994, le Rwanda a été le théâtre d'un génocide ethnique perpétré par les extrémistes hutus et les milices "Interahamwe", causant la mort de plus de 800 000 personnes, principalement des Tutsis et des Hutus modérés. Ces atrocités ont pris fin lorsque le Front patriotique rwandais (FPR), dirigé par Kagame, a pris le contrôle du pays en juillet 1994.

Aujourd'hui, le Rwanda est considéré comme un modèle de réussite en Afrique, grâce à sa stabilité, son développement, sa gouvernance et sa croissance économique, fruits des politiques mises en œuvre au cours des trois dernières décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.