Site indépendant d'actualités

L'UNESCO annonce l'inscription de l'art marocain "Melhoun" dans la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication a annoncé que la commission internationale gouvernementale pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, réunie mercredi à l'occasion de sa 18ème session en République du Botswana, a approuvé la demande du Maroc d'inscrire l'art du "Melhoun" sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Selon le ministère, cette inscription constitue une reconnaissance internationale d'un patrimoine marocain authentique, d'une contribution importante aux riches traditions artistiques du Maroc et d'un élément fondamental de l'identité culturelle ancienne du Maroc. Cette reconnaissance internationale par l'UNESCO de cet élément artistique consolide les efforts déployés par le Royaume du Maroc pour préserver et sauvegarder son patrimoine culturel.

Le Melhoun est considéré comme l'une des formes artistiques présentes dans les différentes régions du Maroc, symbolisant le patrimoine culturel du pays. Selon le dossier présenté au comité de nomination de l'UNESCO, le Melhoun est une expression poético-musicale marocaine ancienne.

Il est apparu dans la région du Tafilalet, au sud-est du Maroc, se développant d'abord au sein des zaouïas de la région, puis s'étendant progressivement pour atteindre les grandes agglomérations urbaines, où il était largement accueilli et joué principalement au sein des corporations d'artisans dans les vieilles villes.

Selon les experts, l'origine du terme peut être interprétée de deux manières. La première fait référence à l'utilisation de la langue sans tenir compte des restrictions grammaticales. La seconde, plus probable, renvoie au mot arabe "lahn", qui signifie "composition musicale".

Le Melhoun serait donc une forme de poésie chantée, produisant des œuvres poétiques très riches basées principalement sur la langue arabe vernaculaire marocaine ou "Darija".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.