Site indépendant d'actualités

Chef des opérations de paix de l'ONU en visite au Maroc après les attaques d'Es-Smara

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Jean-Pierre Lacroix, chef des opérations de maintien de la paix aux Nations unies, a effectué sa première visite au Maroc, rencontrant le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita à Rabat le 29 novembre. Bien que le contexte politique au Sahara ait été tendu en raison des récentes attaques à Es-Smara, la réunion a été officiellement axée sur les remerciements de Lacroix envers le Maroc pour sa contribution aux forces de l'ONU et le soutien aux opérations de maintien de la paix. Lacroix a exprimé sa gratitude et rendu hommage aux 60 Casques bleus marocains décédés au service de la paix, qualifiant le Maroc de "l'un des partenaires les plus solides" de l'ONU. Il s'est dit confiant dans l'engagement continu du royaume à relever les défis actuels des opérations de maintien de la paix de l'ONU.

Nasser Bourita a réaffirmé le soutien ferme et résolu du Maroc aux différentes initiatives de l'ONU, conformément aux Très Hautes Instructions Royales. Il a souligné l'appui du Royaume à l'Initiative de l'Action pour le Maintien de la Paix de l'ONU depuis 2017, visant à aligner l'ONU sur les défis multidimensionnels des opérations de maintien de la paix. La rencontre intervient un mois après les attaques à Es-Smara, et une enquête de la MINURSO est en cours.

Le représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies, Omar Hilale, a déclaré précédemment que le Maroc attendait les conclusions de l'enquête de la MINURSO et faisait confiance au Conseil de sécurité pour décider des responsabilités après les attaques qualifiées d'actes terroristes condamnables. Alexandre Ivanko, représentant spécial du Secrétaire Général de l'ONU pour le Sahara et chef de la MINURSO, a adressé un rapport confidentiel au Secrétaire Général Antonio Guterres et à Jean-Pierre Lacroix sur l'enquête menée par la MINURSO sur les attaques du Polisario à Es-Smara. Ivanko a également briefé des ambassadeurs européens, mais n'a pas réussi à rencontrer le ministre des Affaires étrangères marocain lors de sa visite le 7 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.