Site indépendant d'actualités

Attaque présumée de navire israélien : Un drone iranien endommage légèrement un navire dans l'océan Indien

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Un navire appartenant à un homme d’affaires israélien a été légèrement endommagé vendredi dans une attaque iranienne présumée dans l’océan Indien, a indiqué samedi un responsable militaire américain.

« Nous sommes au courant d’informations selon lesquelles un drone de type Shahed 136 a atteint un navire dans l’océan Indien », a déclaré ce responsable à l’AFP, ajoutant que le bateau avait subi des dégâts légers mais qu’il n’y avait pas eu de blessés à bord.

Le drone Shahed 136 fait partie de l’arsenal des forces iraniennes, ce qui semble accréditer la thèse d’une attaque de l’Iran.

Cette attaque intervient après des menaces des rebelles yéménites Houthis, soutenus par l’Iran, de s’en prendre à des navires israéliens et appartenant à des alliés d’Israël naviguant en mer Rouge.

Ces rebelles ont annoncé dimanche la saisie en mer Rouge d’un cargo dont le propriétaire est israélien, affrété par un groupe nippon et battant pavillon des Bahamas, en représailles à la guerre menée par Israël contre le Hamas palestinien à Gaza.

Les Houthis font partie de ce qu’ils qualifient d' »axe de la résistance » contre Israël, qui compte des groupes soutenus par l’Iran, comme le Hamas palestinien ou le Hezbollah libanais.

Transmissions interrompues

De nombreux engins ont été interceptés par les défenses israéliennes ou des bateaux de guerre américains.

Selon la société de sécurité maritime Ambrey, le bateau attaqué vendredi est un « porte-conteneurs battant pavillon maltais » et le navire est opéré par une firme française. Il est exploité par « une société affiliée à Israël (…), ce qui expliquerait pourquoi il a été pris pour cible », selon la même source.

Avant l’attaque, les transmissions permettant de localiser ce navire avaient été interrompues peu après son départ du port de Jebel Ali, à Dubaï aux Emirats arabes unis.

Par ailleurs, Ambrey a fait état d’un message d’avertissement lancé samedi par les Houthis à un pétrolier naviguant dans le sud de la mer Rouge, estimant qu’une opération de ces rebelles contre ce navire semblait « probablement imminente ».

Les Houthis ont demandé à plusieurs reprises au pétrolier de changer de cap et l’ont averti qu' »une attaque suivrait s’il ne se conformait pas aux instructions », selon la compagnie de sécurité maritime.

La guerre entre Israël et le Hamas, entrée samedi dans son 50e jour, a été déclenchée par l’attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien depuis la bande de Gaza, où il a pris le pouvoir en 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.