Site indépendant d'actualités

CNDH : 249 décès recensés dans les prisons marocaines en 2023

0
Getting your Trinity Audio player ready...

D'après le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), 249 décès ont été enregistrés dans les prisons marocaines au cours de l'année 2023. Parmi ces décès, 185 ont eu lieu dans les hôpitaux, 33 en cours de transfert vers des établissements hospitaliers et 31 au sein même des prisons.

Ces chiffres, révélés dans le rapport annuel 2023 du CNDH, présenté par sa Présidente, Mme Amina Bouayach, font état d'une augmentation du nombre de décès en milieu carcéral par rapport à l'année 2022. Les causes des décès recensés sont diverses et incluent les suicides, les maladies chroniques et les causes naturelles.

Le rapport met également en lumière le nombre élevé de grèves de la faim observées dans les prisons marocaines en 2023, avec un total de 1357 cas. Le CNDH et ses commissions régionales n'ont toutefois pas été informés de l'ensemble de ces grèves de la faim, d'après les données fournies par la Délégation générale de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion (DGAPR) en date du 8 avril 2024.

Face à cette situation alarmante, le CNDH exprime son inquiétude et appelle à la prise de mesures urgentes pour remédier aux problèmes de surpopulation carcérale et de prise en charge sanitaire défaillante dans les établissements pénitentiaires. Le rapport souligne la nécessité de renforcer les efforts visant à garantir le respect des droits fondamentaux des personnes détenues, conformément aux conventions internationales ratifiées par le Maroc.

Outre les préoccupations liées aux décès et aux grèves de la faim, le rapport annuel du CNDH 2023 aborde également d'autres thématiques relatives aux droits de l'Homme dans les prisons marocaines, telles que les conditions de détention, l'accès à la justice et la réinsertion sociale des détenus. Le CNDH formule des recommandations à l'intention des autorités compétentes en vue d'améliorer la situation dans les prisons et de garantir une meilleure protection des droits des personnes détenues.

Le rapport du CNDH constitue une contribution importante à l'évaluation de la situation des droits de l'Homme dans les prisons marocaines et à l'identification des défis à relever. Les conclusions et recommandations du rapport devraient orienter les actions des pouvoirs publics et des acteurs concernés afin de promouvoir le respect des droits fondamentaux des personnes détenues et de garantir leur dignité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.