Site indépendant d'actualités

Sahara: Akhannouch invite la France à "jouer un rôle plus important"

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Dans une interview accordée à l’opinion français, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, invite la France à jouer un rôle plus sérieux dans le dossier du Sahara marocain.

En effet, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, n’a pas omis d’inviter la France à jouer un rôle plus important dans le dossier du Sahara durant un premier entretien accordé à un média français « L’Opinion ». Une invitation qui survient dans un temps de crise diplomatique entre Rabat et Paris en dépit de la visite de Cathreine Colonna, Ministre des Affaires étrangères à Rabat qui a aussi déclaré : « La position de la France concernant le plan de l’autonomie est favorable au Maroc. Nous ne la changerons pas ».
Une visite pour assouplir les relations entre Rabat et Paris malgré l’attitude du Président Français Emmanuel Macron qui reste incompréhensible et dont une visite est attendue à Rabat, s’elle aura lieu. Une opportunité pour mettre fin à cet épisode de froid entre les deux pays et permettre une relance et un rééquilibre des relations sur tous les plans.

A cet égard, l’interview du chef du gouvernement vient appuyer les actions de la diplomatie marocaine sur la question du Sahara et dont la France peut jouer un rôle prépondérant si toutefois elle ​adopte une position claire. A cet effet, le chef du gouvernement a précisé qu’il y a des grandes évolutions dans la reconnaissance par les grandes puissances de la souveraineté du Maroc dans nos provinces du Sud et que Paris ne doit pas simplement être un observateur. »

Le chef du gouvernement a mis aussi l’accent sur une reconnaissance plus tangible que celle de l’Allemagne ou encore de l’Espagne qui « considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme LA base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution de ce différend« , selon la Déclaration conjointe maroco-espagnole à l’issue des entretiens entre le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, et le Roi Mohammed VI par la France sur le Sahara marocain.
Rappelons que La France, qui a été jusqu’à présent la première à soutenir le plan d’autonomie marocain, est aujourd’hui dépassée par les évolutions que connait le dossier. Le Maroc lui a déjà tendu la perche pour prendre une nouvelle fois la position de premier soutien du Royaume dans sa cause nationale et confirmer sa position de pays ami privilégiée et selon Aziz Akhannouch,: « Durant ces trois dernières années, grâce à l’action menée par SM le Roi, il y a eu des évolutions fondamentales dans les positions des pays proches de la France géographiquement ou politiquement, mais la France a toujours été pionnière et le besoin d’adaptation peut être là aussi sur la table et peut être examiné. »
Enfin, le volet économique était présent durant cet entretien et à cet effet, le chef du gouvernement a appelé Rabat et Paris à revoir leurs relations et les orienter plus sur le volet économique.

ML

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.