Site indépendant d'actualités

Les autorités algériennes répondent enfin à l'incident des Jet-Skis frontaliers : Un communiqué qui soulève des questions

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Après cinq jours de silence, les autorités algériennes ont finalement répondu au tragique incident impliquant deux vacanciers franco-marocains qui ont été tués par des garde-côtes algériens alors qu'ils s'étaient aventurés en jet-skis dans une zone maritime frontalière près de la ville côtière marocaine de Saïdia, située dans le nord-est du pays.

Le ministère algérien de la Défense nationale a publié un communiqué dans lequel il prétend qu'une unité des garde-côtes, chargée de patrouiller nos eaux territoriales, a intercepté trois jet-skis qui avaient franchi les limites de nos frontières maritimes. Selon le communiqué, des signaux sonores d'avertissement auraient été émis pour sommer les vacanciers de s'arrêter, mais ces derniers auraient refusé d'obtempérer et auraient tenté de fuir en effectuant des manœuvres dangereuses.

Le communiqué reprend les mêmes éléments de langage que ceux diffusés précédemment par TSA Algérie, un organe de propagande du régime algérien, qui avait été diffusé 24 heures auparavant. Il évoque également une "activité accrue des bandes de narcotrafic et du crime organisé" comme justification de l'incident. Le communiqué indique que des coups de feu ont été tirés, forçant l'un des jet-skis à s'arrêter tandis que les deux autres ont pris la fuite.

Le communiqué se termine par un appel à "rejeter toutes les informations pouvant porter atteinte à la réputation honorable de l'Armée nationale populaire". Cette réaction des autorités algériennes suscite de nombreuses interrogations et critiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.