Site indépendant d'actualités

Le Spectacle de l'immaturité : L'Algérie à la poursuite des globes terrestres incluant le Sahara Marocain

0
Getting your Trinity Audio player ready...

À l'approche de la rentrée scolaire, les autorités algériennes ont déclenché une initiative controversée visant à traquer les globes terrestres comportant la carte du Maroc, y compris le Sahara. Cette nouvelle démarche, lancée avec une grande médiatisation dans la wilaya de Batna, semble refléter l'obsession grandissante de l'Algérie pour les cartes incluant le Sahara marocain, franchissant ainsi une étape préoccupante.

L'Algérie, qui a déjà mené une bataille des cartes lors de réunions internationales ces dernières années avec peu de succès, a maintenant ouvert un nouveau front sur son propre territoire. Une équipe d'inspecteurs antifraude du ministère du Commerce de la ville de Barika, relevant de la wilaya de Batna, est chargée de traquer les globes terrestres qui présentent une vue complète du Maroc, accompagnée du Sahara, dans les librairies locales. Cette opération est accompagnée par la présence d'un média local pour diffuser largement le message du gouvernement.

Les commerçants de la région, confrontés à cette mission de contrôle inhabituelle, ont été informés par les inspecteurs que ces globes terrestres enfreignent la loi internationale et ne sont pas conformes à la carte des Nations unies. Les fonctionnaires algériens ont également fait valoir que l'ONU ne reconnaît pas la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Cependant, il est ironique de noter que ces fonctionnaires se sont appuyés sur une carte obsolète de l'ONU, notamment en omettant la présence du Soudan du Sud, un pays indépendant depuis 2011.

Cette action s'inscrit dans le cadre des instructions données par le ministère algérien des Affaires étrangères en février 2021, qui avait appelé à un nouvel effort pour contester la marocanité du Sahara. Les cartes du Maroc incluant le Sahara diffusées en ligne et présentées lors de conférences internationales étaient particulièrement visées. Cette politique s'est également manifestée par le retrait de délégations algériennes de diverses réunions internationales en raison de la présentation de telles cartes.

Cette démarche, lancée avec médiatisation dans la wilaya de Batna, témoigne de l'obsession croissante de l'Algérie pour les cartes intégrant le Sahara marocain. Malgré des tentatives antérieures infructueuses sur la scène internationale, l'Algérie choisit désormais de mener une bataille similaire à l'intérieur de ses frontières. Cette nouvelle démarche, illustrée par l'intervention d'inspecteurs antifraude et la médiatisation gouvernementale, soulève des interrogations sur ses motivations et son impact potentiel sur les relations régionales.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.