Site indépendant d'actualités

Le discours royal, fournit une orientation stratégique à la classe politique

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le discours prononcé, vendredi, par le Roi Mohammed VI devant les membres du Parlement en guise d’inauguration de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature, a constitué un moment fort pour nombre d’observateurs et de spécialistes politiques.

Beaucoup, parmi ces éminences, se sont livrés à des déclarations pour décrypter le message qu’a donné le Souverain à toutes les composantes du Royaume à travers son discours pour faire face aux répercussions du stress hydrique et redynamiser les opportunités d’investissement. Parmi les personnalités politiques que l’on ne présente plus, Mohamed Ben Abdelkader, membre du bureau politique de l’Union des Forces Socialistes populaires (USFP) universitaire et ancien ministre délégué chargé de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique, et de surcroit ancien ministre de Justice qui de sa bienveillance a donné ses impressions sur le discours royal, en tant que citoyen et acteur politique a-t-il bien voulu préciser.

« J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt le discours royal à l’occasion de l’ouverture officielle de la première session de cette 2ème année législative. Et bien évidemment ma première impression c’est qu’il s’agit d’un discours qui d’une part, nous a rassuré davantage sur la direction éclairée de SM le Roi et de son formidable leadership dans la conduite de la politique générale de l’état et d’autre part, c’est un discours qui inspire toute la classe politique et lui fournit une orientation stratégique précieuse sur les défis qui nous interpellent et les nouveaux chantiers prioritaires qui nous attendent ».

Mohamed Ben Abdelkader a poursuivi en déclarant que « le Roi a fixé le cap pour cette année législative en priorisant deux axes majeurs, qui sont la préservation et la gestion rationnelle anticipative et durable de nos ressources hydriques, ainsi que la promotion de l’investissement de manière à ce que la nouvelle charte d’investissement puisse mobiliser tous les acteurs concernés, notamment le secteur privé et les banques et donner une impulsion tangible à l’attractivité du Maroc ».

Et Ben Abdelkader de conclure : « Je tiens à signaler dans le même contexte que les discours et messages de SM le Roi ont toujours constitué une pratique de communication politique de haut niveau, qui joue un rôle structurant dans le fonctionnement de l’Etat et la cohésion de la nation, c’est dans ce sens que le discours royal au parlement avec cette impressionnante cérémonie officielle d’ouverture, a été un acte discursif d’une importance stratégique majeure, qui est venu éclairer l’action des pouvoirs législatifs et exécutifs, mais aussi renforcer davantage nos sentiments de confiance et de fierté ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.