Site indépendant d'actualités

Haut-Commissariat au Plan : La région de l'Oriental est la région la plus pauvre du Royaume

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Les nouvelles statistiques publiées par le Haut-Commissariat au Plan révèlent que la région de l'Oriental est l'une des plus pauvres du Maroc et qu'elle contribue le moins à la richesse nationale.

La Haut-Commissariat au Plan a annoncé que les régions de Casablanca-Settat, Laâyoune-Sakia El Hamra, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Béni Mellal-Khénifra ont affiché des contributions au Produit Intérieur Brut (PIB) dépassant la moyenne nationale (25,8%) pour l'année 2021.

Dans un mémoire sur les comptes régionaux de l'année 2021, le Haut-Commissariat au Plan a souligné que les activités secondaires (industrie manufacturière, mines, électricité, eau, assainissement, gestion des déchets, lutte contre la pollution, construction et travaux publics) représentaient 25,8% du PIB au niveau national en 2021.

Quatre régions ont enregistré des contributions dépassant cette moyenne nationale, à savoir la région de Casablanca-Settat avec 37,4%, Laâyoune-Sakia El Hamra avec 34%, Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 33,3% et Béni Mellal-Khénifra avec 29,5%.

En ce qui concerne les activités du secteur primaire (agriculture et pêche) en 2021, le Haut-Commissariat au Plan a indiqué qu'elles représentaient 12% du PIB au niveau national, notant que la contribution de ce secteur à la création de richesse avait dépassé cette moyenne nationale dans la plupart des régions.

Ainsi, la contribution de ces activités au PIB régional était de 25,3% pour la région de Fès-Meknès, de 24,5% pour la région de Drâa-Tafilalet, de 18,7% pour la région de Dakhla-Oued Ed Dahab, de 18,4% pour les régions de Béni Mellal-Khénifra et Souss-Massa, de 15,4% pour la région de Marrakech-Safi, et de 14,3% pour la région de l'Oriental. En revanche, la région de Casablanca-Settat a enregistré la contribution la plus faible, soit 4,8%.

Quant aux activités du secteur tertiaire (services commerciaux et non commerciaux), elles ont contribué à la création de plus de la moitié de la richesse nationale en 2021 (51,9%). Ainsi, les régions de Guelmim-Oued Noun, Dakhla-Oued Ed Dahab, Rabat-Salé-Kénitra et Marrakech-Safi ont montré des structures économiques largement dominées par les activités de services, avec des taux dépassant largement la moyenne nationale, soit respectivement 73,2%, 65,2%, 64% et 67,9%.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.