Site indépendant d'actualités

Grèves politiques et conflits tribaux secouent le Polisario, affaiblissant la position de Brahim Ghali

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Ces dernières semaines, d'importantes grèves à caractère politique ont éclaté parmi "les forces" du Polisario, créant des perturbations significatives au sein de la direction du front. Le 26 novembre, un groupe de la "gendarmerie" séparatiste a lancé une grève ouverte pour protester contre les attaques de bandes criminelles à Rabouni.

Cette grève est liée à la tribu de Reguibat, faction Fokra, qui domine la direction du Polisario. Depuis début novembre, cette tribu a intensifié ses offensives contre la tribu des Skarna au camp de Boujdour, entraînant des affrontements violents. Les conflits tribaux au sein de la tribu Reguibat et les forces du Polisario ont connu une escalade cette année, avec des scènes de dévastation et des troubles importants à Tindouf.

Ces actions, marquées par une fréquence et une intensité croissantes, ont entraîné d'importants gaspillages et ont déjà fait une dizaine de victimes, affaiblissant davantage la position déjà précaire de Brahim Ghali.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.