Site indépendant d'actualités

ALLEMAGNE-MAROC : Le volume des échanges atteint les 4,9 milliards d'euros

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et l'Allemagne a atteint 4,9 milliards d'euros en 2022, selon des données partagées par la Chambre de commerce et d'industrie allemande au Maroc.

"2022 marque une étape décisive pour la coopération économique entre le Maroc et l'Allemagne qui prend désormais une nouvelle dimension", a déclaré la chambre. Ces nouvelles données positionnent le Maroc à la 57e place dans le classement mondial des partenaires économiques de l'Allemagne.

Le Maroc devance la Tunisie et l'Algérie, qui occupent respectivement les 58e et 62e places du classement. Les exportations allemandes vers le Maroc ont atteint 2,8 milliards d'euros l'année dernière, soit une augmentation de 30% par rapport à 2021.

Cette évolution reflète un "départ vert" pour l'année 2023, a indiqué la chambre, notant que les exportations du Maroc vers l'Allemagne ont également augmenté pour atteindre une valeur de 2,1 milliards d'euros en 2022, en hausse de 32% par rapport à 2021.

"Les relations économiques germano-marocaines restent sur la voie rapide. Les chiffres du commerce en 2022 montrent clairement que cet intérêt croissant se traduit de plus en plus par la réalisation d'accords et de projets qui génèrent des avantages pour les deux partenaires", a déclaré Dreas Wenzel, le directeur général de la chambre.

L'Indonésie et le Vietnam restent en tête de la liste des 50 partenaires commerciaux de l'Allemagne, devant le Maroc. "Il y a beaucoup à faire, mais si la dynamique reste la même, il n'est pas irréaliste d'envisager de faire partie du top 50 dès 2023", a ajouté M. Wenzel.

L'Allemagne et le Maroc se sont engagés à développer leur coopération à tous les niveaux, y compris les liens bilatéraux et le commerce.

Les deux pays ont décidé de cimenter leurs liens diplomatiques et économiques à la fin de l'année 2021 après que le nouveau gouvernement allemand a exprimé son soutien au plan d'autonomie du Maroc en tant que voie viable pour un règlement durable du conflit du Sahara occidental.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.