Site indépendant d'actualités

Aawatif Hayar : Il est essentiel de fournir les conditions appropriées pour intégrer les marocains expatriés dans les ateliers de développement du royaume

0
Getting your Trinity Audio player ready...

La ministre de la Solidarité, de l'Insertion Sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a souligné hier, vendredi à Rabat, la nécessité de fournir les conditions propices à l'intégration des membres de la communauté marocaine résidant à l'étranger dans les ateliers de développement menés par le Royaume sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Lors d'un séminaire sur "Les rôles de la communauté marocaine dans le développement local et régional" organisé par le Conseil municipal de Rabat, Mme Hayar a déclaré que ces conditions doivent être remplies en mobilisant tous les acteurs institutionnels, territoriaux et de la société civile, en renforçant la coopération internationale et décentralisée, ainsi qu'en favorisant le partenariat dans les domaines de la recherche scientifique et de l'innovation.

La ministre a rappelé que le nombre de Marocains à l'étranger est de 5,1 millions de personnes, soit environ 15 %, et que cette communauté se distingue par sa jeunesse, avec 60 % d'entre eux ayant entre 15 et 39 ans, et que les deux tiers d'entre eux sont des salariés, 10 % exercent des professions libérales, 3,3 % sont employés et 11,6 % sont des étudiants.

Elle a considéré que ces "données positives" font de la communauté marocaine résidant à l'étranger un réservoir de compétences humaines dont le Royaume dispose, et qui peut mettre son expérience et ses relations au service du développement économique et social du Maroc, ainsi que de son rayonnement international. Elle constitue une valeur ajoutée dans divers domaines tels que l'investissement, l'entrepreneuriat, la recherche scientifique, l'innovation et les technologies modernes.

Mme Hayar a également souligné le rôle joué par la communauté dans le succès de la nouvelle stratégie du pôle social, qui repose sur la participation de tous les acteurs à la mise en œuvre des programmes et des plans.

Elle a évoqué la capacité des Marocains résidant à l'étranger à s'engager dans ces programmes, notamment ceux liés au soutien de projets sociaux dans différentes régions, pour contribuer à renforcer la justice sociale et la solidarité.

Elle a également mentionné le renforcement des partenariats entre les secteurs public et privé, ainsi qu'entre les associations de la communauté et les associations internationales et locales, et l'échange d'expériences dans les domaines de la mise en réseau, du développement de bonnes pratiques, de la mobilisation de financements et de l'expertise.

Après avoir exposé les efforts déployés par le ministère pour activer les programmes du pôle social, la ministre a souligné que ceux-ci constituent une entrée importante pour impliquer les membres de la communauté dans le développement social et communautaire en renforçant les partenariats internationaux et la coopération décentralisée dans les domaines de la recherche, de l'innovation, du marketing et de l'entrepreneuriat, en s'arrêtant sur la dynamique sociale que connaît la région de Rabat-Salé-Kénitra et la contribution des Marocains résidant à l'étranger à cette dynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.