Site indépendant d'actualités

Sous l'impulsion d'Ait Taleb, le Maroc s'engage résolument dans la lutte contre les maladies non transmissibles

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Khalid Ait Taleb, Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, a souligné ce mardi à Salé que la charge économique des maladies non transmissibles (MNT) est considérable, tant en termes de perte de productivité que de dépenses de traitement, ce qui en fait un défi majeur pour les systèmes de santé et les gouvernements.

Dans son discours prononcé lors de la présentation des résultats de l'analyse contextuelle de la prise en charge des MNT et du plan d'action multisectoriel de prévention et de contrôle des MNT 2023-2024,  Ait Taleb a révélé que les dépenses des deux caisses de gestion de l'assurance maladie liées à quatre MNT (diabète, hypertension artérielle, insuffisance rénale chronique et cancer) représentent 75% des dépenses totales des caisses.

Le ministre a ajouté que les MNT et leurs facteurs de risque associés constituent un défi majeur auquel doivent faire face tous les systèmes de santé et les gouvernements soucieux d'améliorer l'état de santé de leurs populations. Il a rappelé que le Maroc œuvre à l'activation des chantiers de généralisation de la protection sociale et de l'assurance maladie obligatoire conformément aux dispositions de la loi 09-21 en vue d'une couverture sanitaire universelle. M. Ait Taleb a affirmé que ce chantier contribuera à réduire les disparités d'accès aux soins et à alléger la charge économique sur les patients, en particulier ceux atteints de maladies coûteuses.

Mme Maryam Bigdeli, Représentante de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Maroc, a, dans une allocution prononcée en son nom par Hafid Hichri, Coordinateur des systèmes de santé au Bureau de l'OMS à Rabat, souligné que le Maroc, grâce aux réalisations et aux progrès accomplis dans le domaine de la santé, est devenu un chef de file dans la Région de la Méditerranée orientale dans plusieurs domaines. L'OMS le considère comme un pays pionnier en matière d'activation de ses interventions.

Mme Bigdeli a ajouté que la politique de santé du Maroc est en ligne avec les orientations de l'OMS qui soutient le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale dans la mise en œuvre de la stratégie nationale multisectorielle de prévention et de lutte contre les MNT, à travers des projets et activités divers.

Mme Bérénice Bouty, Adjointe au Directeur de l'Agence française de développement (AFD), a quant à elle, mis en avant qu'à travers la stratégie nationale multisectorielle de prévention et de lutte contre les MNT 2019-2029, le Maroc a adopté un mécanisme de gestion qui lui permettra de mieux prendre en charge les maladies de longue durée (50% des dépenses de l'assurance maladie obligatoire) et de gérer adéquatement la refonte de l'offre de prise en charge, notamment celle liée à la réforme de la protection sociale.

Mme Bouty a indiqué que l'AFD travaille à mobiliser ses financements et à soutenir les transformations que connait le Royaume en faveur d'un capital humain mieux protégé et mieux pris en charge et mieux préparé à l'avenir. Elle a ajouté qu'en décembre 2021, une enveloppe financière initiale de 154 millions d'euros a été mobilisée pour soutenir la généralisation de l'assurance maladie et renforcer l'offre de soins, dont 4 millions d'euros pour mobiliser l'expertise française pour apporter un appui technique aux acteurs concernés par ces réformes.

Selon une note du ministère, la situation épidémiologique nationale relative aux MNT et à leurs facteurs de risque demeure préoccupante, notamment les maladies cardio-vasculaires, le cancer, le diabète et les maladies respiratoires chroniques. Les estimations indiquent que 85% des décès sont imputables à ces maladies et que le taux de mortalité prématurée chez les 30-70 ans est de 24%.

Ce plan d'action multisectoriel 2023-2024 s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale multisectorielle de prévention et de lutte contre les MNT 2019-2029. Il vise à réduire la morbidité, la mortalité et les incapacités liées aux MNT et à leurs facteurs de risque à travers une approche intégrée et multisectorielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.