Site indépendant d'actualités

Le gouvernement justifie la suspension de l'aide aux familles marocaines pauvres par la "fraude" dans les données

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le gouvernement a annoncé que la suspension de l'aide sociale directe pour un certain nombre de familles marocaines, qui en avaient bénéficié en décembre dernier, est due à la découverte de cas de "fraude" dans les données fournies par les familles.

Devant la chambre des conseillers, la ministre de l'Economie et des Finances, Mme Nadia Fettah Alaoui, a tenu à apporter des éclaircissements sur les tenants et aboutissants de cette mesure. Elle a souligné que la situation personnelle de la famille constitue un élément déterminant dans l'éligibilité à l'aide sociale directe. Les contrôles effectués ont malheureusement révélé des cas de fraude dans les informations déclarées, justifiant ainsi la suspension de l'aide pour les familles concernées.

Mme Fettah Alaoui a tenu à réaffirmer l'engagement du gouvernement envers ce programme d'aide sociale directe, qualifié de "révolution sociale" tant attendue par les citoyens marocains. Lancé en décembre dernier, ce programme repose sur les données du Registre national unifié, qui utilise des mécanismes modernes et transparents pour l'enregistrement des familles bénéficiaires.

À ce jour, le gouvernement a enregistré 4,4 millions de demandes d'aide sociale directe, dont 3,64 millions ont été approuvées, soit 12 millions de personnes bénéficiaires. Le coût total de ce programme s'élève à 2 milliards de dirhams pour l'instant et devrait atteindre 25 milliards de dirhams en 2024.

La réussite de ce programme réside également dans la collaboration étroite avec le secteur bancaire, qui assure le transfert mensuel de l'aide aux familles bénéficiaires, avec des montants variant entre 500 et 1050 dirhams.

La ministre a salué le démarrage anticipé de ce chantier royal et son impact positif sur les familles bénéficiaires. Tout en reconnaissant l'existence de quelques problèmes, elle a souligné le succès indéniable de ce programme : "Il faut admettre qu'il est réussi, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a aucun problème à signaler".

Concernant les inscriptions au programme, Mme Fettah Alaoui a mis en avant le recours massif à la voie électronique, en particulier dans le monde rural, où 75% des inscriptions se sont faites de cette manière. Cette utilisation du numérique a joué un rôle crucial dans le succès de ce programme d'envergure nationale.

La suspension de l'aide sociale directe pour certains cas de fraude vise à préserver l'équité et la transparence de ce programme crucial pour le bien-être des familles marocaines. Le gouvernement réaffirme son engagement à poursuivre ce chantier royal et à garantir son succès durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.