Site indépendant d'actualités

Affaire des 'faux crimes' sur Hit Radio : L'animateur Momo devant le tribunal de Casablanca

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Ce mardi 2 avril 2024 marque la première comparution de l'animateur vedette Mohamed Bousfiha, également connu sous le nom de Momo, devant le tribunal de première instance de Ain Sebaâ à Casablanca, dans le cadre de l'affaire des "faux crimes" diffusés en direct sur les ondes de Hit Radio.

Momo, animateur phare de la station radio, est poursuivi en état de liberté depuis le 26 mars 2024, moyennant le dépôt d'une caution de 100 000 dirhams, pour "participation à l'outrage" et "diffusion d'informations qu'il savait fausses". Deux autres individus impliqués dans les mêmes faits ont été incarcérés à la prison d'Oukacha.

L'incident remonte au jeudi 21 mars, lorsque lors d'un appel téléphonique à l'émission "Momo Ramadan Show", un individu a allégué avoir été victime d'un vol de téléphone portable par arrachage. Cependant, il s'est avéré que ce crime était une "mise en scène" orchestrée par la "victime" présumée et son complice, ce dernier ayant joué le rôle du voleur, selon les conclusions de l'enquête menée par la police judiciaire de Casablanca le week-end du 24 et 25 mars.

Suite à ce scandale, Hit Radio a publié un communiqué daté du 28 mars, dans lequel elle nie toute implication de la station dans la commission de ces actes, qualifiés de "totalement contraires à nos valeurs". La station a réaffirmé son engagement envers des principes éthiques et professionnels stricts et a exprimé sa volonté de coopérer pleinement avec les autorités pour faire la lumière sur la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.