Site indépendant d'actualités

Aawatif Hayar devant les Nations unies : Sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc déploie de grands efforts pour promouvoir les droits de la femme

0
Getting your Trinity Audio player ready...

La soixante-huitième session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies a débuté  à New York, hier lundi, avec la participation du Maroc, où a assisté la ministre de la Solidarité, de l'Intégration Sociale et de la Famille, Aawatif Hayar. Le thème de cette session est axé sur "l'accélération de la réalisation de l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles à travers la lutte contre la pauvreté, le renforcement des institutions et le financement dans une perspective de genre".

La Commission de la condition de la femme des Nations Unies est l'organe principal dédié à la promotion de l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes. Lors de l'événement, la ministre de la Solidarité, de l'Intégration Sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a souligné les efforts du Maroc sous la direction du Roi Mohammed VI pour renforcer les droits des femmes.

Elle a mis en avant les efforts du Maroc dans l'élaboration de lois visant à promouvoir la participation des femmes dans des domaines tels que les sociétés cotées en bourse. Le Royaume a également lancé des projets visant à améliorer l'accès au financement et à renforcer l'autonomisation financière des femmes, dans le cadre de l'engagement continu à renforcer les droits des femmes et à réaliser l'égalité des sexes au Maroc.

La ministre a également rappelé les projets lancés par le gouvernement pour renforcer l'accès au financement, tels que "opportunité", et "GISSR" dédiés aux femmes confrontées à des situations difficiles. Elle a souligné que le Maroc se positionne comme un exemple mondial en matière de budgétisation sensible au genre et d'inclusion financière pour réduire les écarts entre les sexes.

Elle a précisé à cet égard que le Maroc a adopté un budget sensible au genre depuis 2002 et publie un rapport annuel depuis 2005 sur ce sujet. Elle a également mentionné la création du Centre d'Excellence pour la Budgétisation Sensible au Genre en 2013 et l'adoption de budgets sensibles au genre, ainsi qu'une feuille de route en 2016 visant à aligner le secteur financier sur les défis du développement durable. Cette feuille de route vise à améliorer l'accès des femmes aux services financiers et à renforcer leur éducation financière.

Madame Hayar a également fait référence à l'adoption de la Stratégie Nationale d'Inclusion Financière en 2019, à l'adoption de la loi sur les coopératives soutenant les projets dirigés par des femmes en 2021, et au lancement par Sa Majesté le Roi en 2022 du Pacte National pour l'Investissement encourageant les projets promouvant la participation des femmes et les objectifs de développement durable.

Elle a rappelé que le Maroc a adopté une loi en 2021 fixant la part des femmes dans les conseils d'administration des sociétés cotées en bourse à un minimum de 30% d'ici 2024 et à 40% d'ici 2027.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.