Site indépendant d'actualités

Rachid Talbi Alami élu président de la Chambre des représentants

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Rachid Talbi Alami, membre du Rassemblement national des indépendants, a été élu président de la Chambre des représentants aujourd'hui, vendredi, lors d'une session plénière dédiée à l'ouverture de la deuxième session de l'année législative en cours et à l'élection du président pour le reste de la législature 2021-2026.

Alami a remporté la majorité des voix des députés, avec 264 voix en sa faveur, lors du vote qui s'est déroulé sous la présidence du parlementaire indépendant Moulay Hamdi Ould Errachid.

D'autre part, le candidat du groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement, Abdellah Bouanou, a obtenu 23 voix, tandis que 47 voix ont été comptées comme nulles.

Les groupes socialistes et du Mouvement populaire à la Chambre des représentants ont choisi de s'abstenir de voter lors de cette session.

"Le président de la Chambre des représentants, les membres du bureau, les présidents des commissions permanentes et de leurs bureaux sont élus au début de la législature, puis en sa troisième année lors de la session d'avril pour le reste de la période législative", selon ce que stipule la Constitution du Royaume.

La session inaugurale a été marquée par une controverse dès le début, avec la présidence de Moulay Hamdi Ould Errachid, représentant du groupe parlementaire du Parti de l'Indépendance.

Le président du groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement, Abdellah Bouanou, a critiqué la présidence de Ould Errachid de la session au lieu de Mohammed Boudoud, le plus âgé des députés à la Chambre des représentants, sans en informer les membres de la première chambre.

Bouanou a insisté, conformément au règlement, sur la nécessité d'annoncer les noms des députés les plus âgés et les plus jeunes pour présider la session d'élection du président de la Chambre des représentants, ajoutant que si quelqu'un est plus âgé que Ould Errachid, son nom doit être annoncé.

Le président du groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement a déclaré que les députés devaient savoir si le député le plus âgé avait présenté des excuses pour ne pas présider la session ou non.

En réponse, le président de la séance, Hamdi Ould Errachid, a indiqué que le député le plus âgé était le parlementaire Boudlal Bouhdoud, mais qu'il lui était impossible de présider la session en raison de ses engagements.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.