Site indépendant d'actualités

Le Ministère de l'Agriculture dénonce les rumeurs infondées sur les fraises

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural, des Eaux et des Forêts a lancé un appel à la prudence et à la consultation des sources officielles pour obtenir des informations fiables sur la sécurité alimentaire. Cette mise en garde fait suite à la propagation de rumeurs infondées suggérant la contamination des fraises par le virus de l'hépatite A. Malgré les démentis de l'Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), ces fausses informations persistent sur certains réseaux sociaux.

Dans un communiqué publié ce dimanche 10 mars, le ministère a souligné que ces rumeurs dénuées de toute véracité émanent de parties cherchant à discréditer les produits agricoles marocains. Malgré les clarifications préalables de l'ONSSA, les allégations continuent de circuler, suscitant des inquiétudes quant à la qualité sanitaire des fraises marocaines.

Le ministère a assuré avoir réagi rapidement en effectuant des analyses approfondies sur le lot de fraises concerné, suite à la diffusion des rumeurs. Les résultats des laboratoires ont catégoriquement exclu la présence du virus de l'hépatite A, et aucune contamination n'a été détectée dans l'eau d'irrigation utilisée.

De plus, l'ONSSA a renforcé la surveillance des travailleurs agricoles pour garantir la sécurité sanitaire du produit. Dès la réception de l'alerte sur un lot de fraises exportées, une enquête approfondie a été ouverte, permettant l'identification précise du champ et de l'unité de conditionnement concernés, suivie d'un suivi rigoureux du lot exporté.

Le ministère a tenu à rassurer le public sur la sécurité des fraises, soulignant l'engagement continu de l'ONSSA dans l'exécution du programme annuel de surveillance et de contrôle. Des centaines d'échantillons de fruits rouges sont régulièrement analysés pour garantir leur conformité aux normes sanitaires.

Le communiqué ministériel conclut en soulignant la volonté de prendre des mesures légales contre les propagateurs de fausses informations sur les produits agricoles nationaux, conformément à la législation en vigueur, affirmant ainsi la détermination à lutter contre la désinformation et à protéger la réputation des produits marocains sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.