Site indépendant d'actualités

Appel urgent à la paix : Le Roi Mohammed VI exhorte à mettre fin à l'offensive contre Gaza lors de la Conférence de l'OCI

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Lors de son intervention lors de la 15e Conférence au Sommet de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) à Banjul, en Gambie, le 4 mai 2024, sous le thème "Promouvoir l'unité et la solidarité à travers le dialogue pour le développement durable", le Roi Mohammed VI a réitéré son appel à mettre fin immédiatement à l'offensive brutale contre Gaza. Il a exprimé sa profonde préoccupation face à la situation actuelle, qualifiant la situation du peuple palestinien de "d'une extrême gravité qui constitue un affront pour toute l'humanité". Le Roi a déploré les attaques systématiques perpétrées par des colons extrémistes en Cisjordanie, exacerbant ainsi une conjoncture déjà tendue.

Le souverain a souligné que le Maroc, en tant que Président du Comité Al-Qods, réitère avec insistance sa demande d'un arrêt immédiat, durable et global de cette offensive inédite, ainsi que l'autorisation de l'acheminement des aides humanitaires dans l'ensemble de la bande de Gaza. Il a également rappelé les actions humanitaires d'envergure entreprises par le Maroc, incluant l'acheminement direct d'importantes quantités d'aide à Gaza et à Al-Qods, en coordination avec les autorités égyptiennes pour le transit par le point de passage de Rafah.

En outre, le Roi a souligné l'importance de l'action menée sur le terrain par l'Agence Bayt Mal Al-Qods, sous son égide, afin de réaliser des projets socio-économiques en faveur de la population maqdessi et en soutien à certains hôpitaux. Il a insisté sur le fait que le discours sur l'avenir de la bande de Gaza est cohérent uniquement si les hostilités cessent et si les souffrances du peuple palestinien sont soulagées, notant que la bande de Gaza est une partie intégrante des territoires palestiniens unifiés et constitue donc une question palestinienne.

Le Roi a également appelé à la cessation de toute provocation susceptible de raviver le conflit, ainsi qu'à la fin des mesures unilatérales illégales prises par Israël dans les territoires palestiniens occupés, y compris Al-Qods Acharif et la Sainte Mosquée Al-Aqsa. Il a rejeté catégoriquement toutes les formes de déplacement forcé, de punition collective et d'actes de représailles dirigés contre les Palestiniens.

Face à cette série de catastrophes dévastatrices et aux graves répercussions sur la stabilité et la paix au Proche-Orient ainsi que sur la sécurité internationale, le Roi Mohammed VI a invité les États influents à assumer leur responsabilité historique et à s'engager activement pour mettre un terme à cette situation catastrophique. Il a également appelé à la création des conditions favorables pour relancer un véritable processus de paix, débouchant sur la solution à deux États convenue au niveau international.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.