Site indépendant d'actualités

TWITTER : Musk se dispute avec Apple au sujet de la publicité

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Elon Musk a déclaré qu'Apple avait interrompu la plupart de ses publicités sur Twitter et a accusé la société de menacer de retirer la plateforme de sa boutique d'applications.

Elon Musk, qui a acheté Twitter pour 44 milliards de dollars le mois dernier, est sous pression, alors que certaines entreprises cessent leurs dépenses. Il a déclaré qu'il espérait gagner de l'argent en transformant la vérification de Twitter en un service d'abonnement payant, mais actuellement la grande majorité des revenus du site provient de la publicité.

Le Washington Post a rapporté qu'Apple était le premier annonceur sur Twitter, dépensant 48 millions de dollars en publicités sur le réseau social au premier trimestre 2022. Media Matters, un site de surveillance, a rapporté la semaine dernière que la moitié des principaux annonceurs de Twitter avaient retiré leurs publicités sur Twitter après des inquiétudes sur la direction de Twitter.

Omnicom, l'agence média d'Apple, a recommandé au géant de la Silicon Valley de mettre en pause la publicité sur la plateforme par souci de la "sécurité de la marque Apple". Cette querelle survient alors que de nombreuses entreprises ont interrompu leurs dépenses sur Twitter en raison des inquiétudes suscitées par les projets de modération de contenu de M. Musk sur le site.

Musk a déclaré que Twitter a connu une baisse "massive" de ses revenus, accusant les militants de faire pression sur les annonceurs.

Dans une série de Tweets, il a accusé Apple de "censure" et critiqué ses politiques, notamment les frais qu'elle prélève sur les achats effectués sur sa boutique d'applications.

Le propriétaire de la plateforme de médias sociaux a également affirmé qu'Apple avait menacé de retirer Twitter de son magasin d'applications, mais n'a pas dit pourquoi.

Enfin, Apple a le pouvoir d'arrêter la publicité sur Twitter - une importante source de revenus pour l'entreprise. Musk n'est pas le premier à signaler ce déséquilibre des pouvoirs. Depuis des années, Meta se plaint de la domination qu'Apple exerce sur ses applications Instagram et Facebook, mais avec Elon Musk, Apple a désormais un autre adversaire puissant et très riche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.