Site indépendant d'actualités

Séisme au Maroc : des tentes ont été érigées et transformées en salles de classe

0
Getting your Trinity Audio player ready...

La reprise des cours dans les zones affectées par le séisme qui a frappé la région d'AL Haouz débutera lundi prochain, 18 septembre, selon une source officielle de l'Académie régionale de l'éducation et de la formation de Marrakech-Safi.

Le ministère de l'éducation avait décidé la semaine dernière de suspendre les cours dans les communautés rurales et les hameaux les plus touchés dans les provinces d'Al Haouz, Chichaoua et Taroudant, en raison de la tragédie du tremblement de terre, qui a également coûté la vie à des élèves et à des enseignants et causé la destruction d'établissements éducatifs.

La source officielle a confirmé que l'Académie, en collaboration avec des éléments de l'armée et de la gendarmerie, avait commencé à installer des tentes dans plusieurs communes de la région d'Al Haouz depuis jeudi dernier, 14 septembre, et ce travail s'est poursuivi jusqu'à une heure tardive de la nuit, dans une course au temps pour fournir des salles de classe aux élèves, dans le but de les faire retourner à l'école à partir de la semaine prochaine.

A Amzmiz, ajoute la même source, la construction des salles de classe sous forme de tentes a été achevée, alors que le processus se poursuit jusqu'à vendredi matin dans d'autres localités comme Agouatim, Imkadale, Ajoukak et Asni, où la préparation de ces salles de classe provisoires a atteint 50%.

La source a également souligné que l'Académie avait envisagé d'autres alternatives, y compris le transfert de certains élèves des établissements d'enseignement gravement touchés vers la ville de Marrakech, avec la prise en charge de leurs besoins en "internat" et l'octroi d'une aide financière à leur intention.

Elle a révélé que des commissions techniques nationales, régionales et provinciales, composées d'ingénieurs, ont inspecté tous les établissements scolaires de la province d'Al Haouz pour déterminer l'ampleur des dégâts et vérifier les conditions de sécurité sanitaire pour la reprise des cours dans certains d'entre eux, ou pour procéder à la reconstruction ou à la rénovation de ceux qui ont subi des dégâts plus importants, dans les zones classées "rouges".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.