Site indépendant d'actualités

RUSSIE-UKRAINE : Colère en Russie après la frappe ukrainienne qui a fait des dizaines de morts

0
Getting your Trinity Audio player ready...

La Russie a continué à mener des frappes aériennes sur l'Ukraine au cours des deux premiers jours de 2023, alors que la fureur grandit après que les forces ukrainiennes ont tiré des roquettes sur une base militaire russe dans la ville occupée de Makiivka.

Le nombre de victimes varie entre les statistiques russes et ukrainiennes. Moscou affirme qu'au moins 63 soldats sont morts, tandis que les responsables ukrainiens affirment qu'ils sont beaucoup plus nombreux. Entre-temps, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré que l'Occident devait être prêt à fournir un soutien à long terme à l'Ukraine.

Près d'un an après le lancement de son "opération spéciale" en Ukraine, la Russie a commencé la nouvelle année en frappant plusieurs villes, notamment des bâtiments résidentiels. De samedi à lundi matin, des frappes aériennes et des attaques de drones ont tué au moins cinq personnes. Des dizaines d'autres ont été blessées, dont un journaliste japonais.

Les frappes ont eu lieu quelques heures après le discours annuel du président russe Vladimir Poutine à l'occasion du Nouvel An, au cours duquel il a souhaité la paix mais a déclaré qu'elle ne viendrait "qu'après notre victoire". Contrairement aux années précédentes où Poutine prononçait son discours devant le Kremlin, cette année, il s'est exprimé devant un groupe de soldats décorés de médailles.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré lundi soir que la Russie se préparait à lancer une attaque prolongée contre l'Ukraine en utilisant des drones dans le but d'épuiser "notre peuple, notre défense aérienne, notre secteur énergétique". S'exprimant dans son discours quotidien, Zelensky a déclaré avoir reçu des renseignements suggérant que l'armée russe allait intensifier son offensive et utiliser des drones iraniens explosifs.

Selon Moscou, au moins 63 conscrits russes ont été tués dimanche dans une ville occupée de l'est de l'Ukraine. Selon les informations russes, quatre ogives fournies par les Américains ont frappé une école professionnelle dans la ville de Makiivka. Les autorités de Kiev ont contesté les chiffres fournis par la Russie, affirmant que des centaines de soldats avaient été tués.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.