Site indépendant d'actualités

RUSSIE-MAROC : La Russie est prête à resserrer ses liens avec le Maroc malgré les sanctions américaines.

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le milliardaire et homme d'affaires russe Vladimir Potanin a déclaré ce lundi que Nornickel - la principale société russe de métaux et d'exploitation minière - souhaite établir des liens plus étroits avec le Maroc dans le contexte des sanctions occidentales contre la Russie.

Le milliardaire a fait cette déclaration lors d'une interview accordée à la télévision russe RBC ce lundi 23 janvier, rapporte l'agence de presse Reuters.

Les effets des sanctions américaines, selon M. Potanin, "n'affectent pas directement la vie de la société [Nornickel], sa survie, mais ils limitent certainement ses capacités, y compris financières, et le développement des marchés sur lesquels elle est traditionnellement présente."

L'oligarque russe a fait valoir que les sanctions "totalement destructrices" ont eu un impact sur les "chaînes logistiques, les systèmes de paiement et la capacité à acheter de nouveaux équipements" de son entreprise."

Il a ajouté que sa société Nornickel - le plus grand producteur mondial de nickel et de palladium - réorientera sa stratégie d'investissement vers la Russie et les pays amis, car ses précédents plans d'expansion ont été perturbés.

"Naturellement, nous trouvons des moyens de sortir de cette situation. Nous restructurons les chaînes logistiques vers des pays plus amicaux. Tout d'abord, vers la Chine, la Turquie, le Maroc et d'autres pays arabes", a-t-il déclaré à la télévision russe RBC, cité par Reuters.

Selon Forbes, Potanin a une valeur nette de 27,6 milliards de dollars et possède environ 33 % de Norilsk Nickel, ce qui fait de lui la deuxième personne la plus riche de Russie.

M. Potanin a été vice-premier ministre pendant la présidence de Boris Eltsine.

L'Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor américain et le département d'État américain ont imposé des sanctions à Potanin en décembre 2022, ainsi qu'à d'autres entités liées au "secteur des services financiers de la Fédération de Russie.

Les sanctions américaines auraient bloqué les transactions financières de Potanin, sa société conglomérale Interros et son superyacht, Nirvana.

L'épouse et les deux enfants adultes de M. Potanin ont également fait l'objet de sanctions.

Expliquant les raisons de ces sanctions, la Maison Blanche a fait valoir sur son site officiel que "les États-Unis et 30 autres partenaires dans le monde ont imposé des sanctions et des contrôles à l'exportation sans précédent afin de tenir le président Poutine pour responsable de sa guerre contre l'Ukraine, et de restreindre l'accès de la Russie aux technologies critiques nécessaires pour financer sa machine de guerre."

Le Maroc a maintenu une position neutre dans la guerre Russie-Ukraine, conservant de bonnes relations économiques et diplomatiques avec les deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.