Site indépendant d'actualités

Montée de la dissidence en Kabylie : l'appel à la grève souligne les tensions croissantes

0
Getting your Trinity Audio player ready...

La dissidence en Kabylie prend de l'ampleur, notamment avec l'appel à la grève lancé par le collectif des familles des condamnés à mort dans l'affaire de Djamel Bensmaïl. Bien que la dissidence ne soit pas généralisée, plusieurs localités de Haute Kabylie, dont Larbaâ Nath Irathen, Tizi Rached, Azzaga, Aïn El Hammam, expriment un soutien manifeste. Les familles des condamnés se mobilisent depuis un mois pour réclamer justice après le procès rapide qui a suscité des réactions importantes dans la société.

La Cour d'appel d'Alger avait prononcé la peine de mort pour trente-huit personnes impliquées dans la mort de Djamel Bensmaïl en été 2021, suscitant des controverses. Ce procès opaque a été critiqué pour son utilisation d'accusations génériques contre les opposants et les indépendantistes. L'appel à la grève générale en solidarité avec les familles des détenus d'opinion est perçu comme un acte courageux face à la répression exercée par le pouvoir depuis la fin des manifestations du Hirak. Cependant, le régime d'Alger, confronté à une Kabylie de plus en plus opposante, semble peu enclin à tolérer cette dissidence politique et culturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.