Site indépendant d'actualités

Média européen: le Maroc, élément clé de la politique de voisinage de l'UE

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le Maroc occupe une place privilégiée sur l'agenda politique de certains responsables européens en raison de sa position géographique et politique à la croisée de l'Atlantique, de la Méditerranée du sud et de l'Afrique du nord, estime le média européen "New Europe Global", suite à la visite au Maroc du commissaire européen chargé de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage, Oliver Varhelyi.

Olivier Varhelyi s'est rendu à Rabat pour rencontrer le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, afin de renforcer les relations bilatérales entre l'Union européenne (UE) et le Maroc. Selon le média européen, l'UE a cherché à renforcer ses liens avec les pays du sud de la Méditerranée, en particulier avec le Maroc, pour atteindre ses objectifs de politique étrangère. Ajoutant que le partenariat vert entre Rabat et Bruxelles est le premier du genre signé avec un pays qui n'est pas membre de l'UE. "New Europe Global" souligne, à ce propos que le Maroc est devenu un lien essentiel entre la Méditerranée du nord et du sud, l'Afrique subsaharienne et le reste du Maghreb, depuis son retour à l'Union africaine en 2017.

Renforcer les liens entre le Maroc et l'UE.

Dans le détail, le média indique que cette relation de coopération entre le Maroc et l'UE est renforcée par une série de visites de haut niveau, dont celle de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à Rabat. Les discussions ont permis de renforcer la relation entre l'UE et le Royaume du Maroc et de promouvoir une coopération bilatérale sans précédent.

En effet, "dans l'intérêt des 27 pays membres de l'UE, la Commission européenne cherche à renforcer ses liens avec les pays de la Méditerranée du sud, en particulier avec le Maroc", peut-on lire. Les événements majeurs, tels que le sommet UE-Afrique annuel, "revêtent une importance stratégique accrue pour le Maroc et les pays de l'Union européenne en raison des instabilités qui ont émergé dans le Maghreb depuis les révolutions du printemps arabe, il y a plus de dix ans", ajoute-t-on.

Stabilité sociale et économique

L'article souligne également que le Maroc s'est positionné et développé en tant qu'oasis incontestable de stabilité sociale et économique dans une partie du monde où de telles revendications sont rares. La politique énergétique, migratoire, de sécurité, de lutte contre le terrorisme, climatique et éducative du Maroc sont toutes des questions qui fondent ses relations avec l'Europe. Les échanges commerciaux entre l'UE et le Maroc s'élèvent déjà à environ 44 milliards d'euros.

De plus, le "partenariat vert" développé entre Rabat et Bruxelles est le premier du genre signé avec un pays qui n'est pas membre de l'UE. Les stratégies d'adaptation au climat et de transition vers une énergie verte du Maroc, qui incluent le développement de l'hydrogène, ont suscité un intérêt chez les investisseurs européens cherchant à tirer parti des nouvelles opportunités économiques dans le pays. "Cela place le Maroc dans l'une des positions les plus avantageuses pour bénéficier pleinement de la révolution de l'énergie verte, car ses coûts de production sont parmi les plus bas au monde", rapporte le média.

L'article cite, à ce titre, la déclarationde Frans Timmermans, le "Monsieur climat" de la Commission européenne, qui a décrit le partenariat Maroc-UE "comme le coup d'envoi d'un développement qui reliera toute l'Europe et toute l'Afrique".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.