Site indépendant d'actualités

Le ministère de l'intérieur reporte les élections de la communauté juive en raison du séisme de la région d'Al Haouz

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a publié un décret reportant les dates et délais relatifs à la confection des listes électorales de la communauté juive marocaine, ainsi que la date du scrutin pour l'élection des membres du Conseil national de la communauté juive marocaine et de ses comités régionaux.

Le décret, publié au Journal officiel numéro 7230, tient compte du tremblement de terre survenu le vendredi 8 septembre et de ses conséquences dans plusieurs provinces et régions du royaume.

Laftit a souligné qu'en raison de cette situation exceptionnelle, qui constitue un cas de force majeure, il est impossible de réunir les conditions requises pour garantir l'achèvement des opérations liées à la préparation et à la tenue du scrutin à la date prévue dans ce décret, dans des conditions appropriées et conformes aux exigences.

En conséquence, les élections de la communauté juive au Maroc sont reportées à une date ultérieure qui sera fixée par arrêté du ministre de l'intérieur avant l'expiration d'un délai de trois mois à compter du 29 octobre 2023.

Il est à noter que le ministre de l'Intérieur avait publié, il y a moins de deux semaines, un décret au Journal Officiel, fixant la date et les modalités d'organisation des élections des membres du Conseil national de la communauté juive marocaine et de ses comités régionaux.

Le décret prévoit que la communauté juive du Royaume élira son conseil national le dimanche 26 octobre 2023. Les membres du conseil seront élus au niveau des circonscriptions régionales correspondant aux compétences des comités régionaux et auront le statut de membres élus dans les comités régionaux mentionnés.

Le décret définit également la liste des comités régionaux, leurs noms, leurs sièges, les circonscriptions régionales relevant de leur compétence territoriale et le nombre de membres du conseil national à élire au niveau de chaque comité régional.

L'année précédente, le roi Mohammed VI avait publié un décret réorganisant les affaires de la communauté juive marocaine, dans le cadre de diverses initiatives visant à garantir l'égalité entre tous les citoyens marocains, quelles que soient leurs croyances et leurs religions.

Le décret royal souligne l'engagement du roi Mohammed VI à s'occuper des affaires des membres de la communauté juive marocaine et à veiller à leur bien-être social, religieux et culturel.

Il a également créé le "Conseil national de la communauté juive marocaine", basé à Rabat, chargé de gérer les affaires de la communauté juive au Maroc, de coordonner ses activités au niveau national et de renforcer les liens des citoyens marocains de confession juive vivant à l'étranger avec leur pays d'origine.

Parmi les responsabilités définies par ce décret royal pour ce conseil figurent la promotion de l'intégration dans la société, la promotion et la défense des valeurs de solidarité et d'éducation, dans le respect des valeurs fondamentales de la nation marocaine et de la diversité qui caractérise ses différentes composantes, conformément aux principes énoncés dans la Constitution, ainsi que la gestion et le développement des biens de la communauté juive et leur préservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.