Site indépendant d'actualités

Le ministère de l'Éducation travaillant sur les mesures de récupération pour sauver l'année scolaire

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement préscolaire et de sport travaille actuellement à la recherche d'une solution pour sauver l'année scolaire en cours, suite à la signature d'un procès-verbal avec les syndicats les plus représentatifs sur le système unifié de l'éducation nationale, et après avoir écouté les associations de parents d'élèves.

les représentants des parents d'élèves réclament la récupération du temps d'apprentissage perdu par les élèves et la recherche de solutions adéquates pour assurer un soutien scolaire intensif afin de permettre aux élèves de l'école publique de rattraper leurs retards et de surmonter les obstacles rencontrés, tout en trouvant une formule de gestion des examens.

A l'issue de la rencontre avec le ministre, Noureddine Akouri, président de la Fédération nationale des associations des parents d'élèves au Maroc, a indiqué que le temps d'apprentissage perdu durant la grève des enseignants est estimé à environ 38 jours, précisant que les parents ont formulé plusieurs propositions, dont l'attribution de cours de soutien pédagogique intensif, avec un changement des dates des examens de certification.

Une source fiable a indiqué que le ministère de l'éducation nationale et du préscolaire et du sport "travaille actuellement sur un plan et des approches multiformes pour gérer ce qui reste de l'année scolaire et en faire une réussite, en incluant toutes les mesures et scénarios possibles".

Selon la même source, ces mesures comprennent la gestion des jours de congé intermédiaires, la révision des programmes et des filières, et le travail sur les dates des examens, afin de permettre aux élèves de maîtriser les concepts fondamentaux, de garantir l'égalité des chances entre l'enseignement public et l'enseignement privé, tout en assurant leur droit de passer des examens après le baccalauréat.

La source a également souligné que les travaux de la prochaine étape sont menés avec une approche responsable et sérieuse, impliquant les associations de parents d'élèves et toutes les parties prenantes, dans le but de surmonter cette période "afin que l'année scolaire en cours puisse être achevée dans les meilleures conditions possibles".

Il est à noter que le mardi 26 décembre, la commission ministérielle chargée de résoudre les problèmes liés au système de base des employés de l'éducation nationale a signé un procès-verbal d'accord sur le système de base des employés du secteur de l'éducation nationale avec les représentants des cinq syndicats les plus représentatifs, s'accordant sur plusieurs points, dont l'octroi du statut de fonctionnaire à tous les employés du secteur de l'éducation nationale, sous réserve des dispositions du système général de base de la fonction publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.