Site indépendant d'actualités

L'ancien ministre comorien des Affaires étrangères appelle l'Union africaine à exclure la pseudo « rasd »

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Il est temps que l’Union africaine (UA) prenne la décision d’exclure la pseudo « rasd », a affirmé, samedi à Tanger, l’ancien ministre des Affaires étrangères des Iles Comores, Said Ibrahim El Maceli.

« Il est temps que l’UA prenne des décisions fortes pour exclure cette entité et qu’elle soutienne la marocanité du Sahara », a dit l’ancien chef de la diplomatie comorienne, dans une déclaration à la MAP, en marge de sa participation à la 15è édition du Forum MEDays.

M. El Maceli a rappelé dans, ce sens, que la pseudo « rasd », qui « n’est admise dans aucune organisation régionale ou internationale, est une entité non-étatique qui ne doit plus continuer d’être membre de l’Union africaine ».

Il a, par ailleurs, souligné que le Royaume joue un rôle fondamental dans la résolution des crises et l’accompagnement du développement durable en Afrique, saluant la dynamique de développement tous azimuts que connait le Maroc, grâce à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI. Le continent africain peut bénéficier de l’expérience et des réalisations du Royaume pour consolider sa marche vers le progrès, a-t-il noté.

Evoquant le Forum MEDays, l’ancien ministre comorien a relevé qu’il s’agit d’une plateforme permettant d’échanger sur les questions majeures intéressant la planète et plus particulièrement l’Afrique, ainsi que de mieux comprendre les enjeux actuels et futurs.

La 15è édition du Forum international MEDays, organisée sous le thème « Polycrise, Polymonde », réunit plus de 200 intervenants de très haut niveau, parmi lesquels des chefs d’État et de gouvernements, des décideurs politiques, des prix Nobel, des chefs de grandes entreprises internationales et des personnalités internationales de premier plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.