Site indépendant d'actualités

LA CONFÉRENCE DES AVOCATS MAROCAINS : Manifestations et boycott

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Omar Benjelloun, membre du Conseil de l'Ordre des Avocats du Maroc, a révélé les divergences qui régnaient entre ses confrères lors du congrès de cette instance à Dakhla le week-end dernier.

Dans un communiqué diffusé, ce lundi, Omar Benjelloun a salué la suspension du discours du ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, et le retrait de son représentant de la conférence.

En conséquence Mohamed Abdennabaoui, après son discours a été boycotté par des avocats qui lançaient des slogans et protestaient également contre une partie du contenu de son discours. Cependant, Benjelloun a déclaré, après tout, que le droit d'expression et de manifestation (pour les avocats) est "préservé".

Les avocats ont boycotté le discours de Abdennabaoui qui a provoqué le chaos après sa décision de se retirer de la conférence au milieu de son discours. La même source a dénoncé une "tentative d'attentat" visant le bâtonnier de l'ordre des avocats de Rabat, en sa qualité de président de la commission des affaires professionnelles de la conférence, ainsi que des "insultes" aux membres du conseil de la commission de Rabat. Il a également critiqué « le fait d'empêcher les avocats » de participer à la séance d'ouverture de la conférence.

Les avocats continuent de faire grève devant les tribunaux, même si l'Ordre des barreaux du Maroc est parvenu à un consensus avec le gouvernement sur le mode de collecte des impôts. Le consensus n'a pas satisfait les avocats, qui poursuivent les protestations, alors que la position du bureau de l'association par son "accord" avec le gouvernement risque de coûter le président de l'association, Abdul Wahed al-Ansari, son poste de présidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.