Site indépendant d'actualités

La communauté de Casablanca est sous le choc après la décision de la Banque mondiale d'augmenter les taux d'intérêt du prêt

0
Getting your Trinity Audio player ready...

La Banque mondiale a décidé d'augmenter le taux d'intérêt du prêt qu'elle a accordé à la commune de Casablanca à des niveaux jugés "fantastiques" par certains, et qui auront certainement un impact sur le budget déjà éprouvé de la commune.

Nabila Ramili, maire de la commune de Casablanca, essaie de couvrir ce taux d'intérêt imposé par la Banque, qui est estimé à 3,26 % du budget de gestion, discuté lors de la session extraordinaire tenue ce jeudi. Cependant, l'opposition a vivement critiqué cette mesure.

Mustapha Hayya, membre de l'opposition au sein de l'équipe de la Justice et du Développement de la commune de Casablanca, a déclaré que lors du mandat précédent, le taux d'intérêt était de 0,25 %, soulignant que le parti "PJD" était alors soucieux de suivre de près ce sujet avec la Banque mondiale, car ce taux d'intérêt varie.

Il a accusé la direction de la commune de négliger cette question, ce qui a incité la Banque à augmenter le taux d'intérêt plusieurs fois par rapport à l'année 2021, précisant que la Banque réduit le taux d'intérêt dès qu'un certain critère des conditions imposées par la Banque mondiale est rempli.

Il a révélé que le taux d'intérêt en 2021 était de 0,25 %, augmentant à 0,87 % en 2022, pour atteindre de manière spectaculaire 3,26 % en 2023.

Il a expliqué cette augmentation par le fait que les comités d'évaluation n'ont pas été convoqués par la direction de la commune pour suivre ce sujet, soulignant que l'une des conditions de la Banque mondiale est que cette réunion doit être organisée en lien avec les questions fiscales et du trésor et sous la supervision du conseil municipal.

Par ailleurs, les membres de la direction de la commune ont attribué cette augmentation, discutée lors d'une réunion d'urgence avant hier, aux évolutions imposées par les conditions économiques mondiales.

En début d'année, le conseil de la commune a contracté un prêt supplémentaire d'environ 100 millions d'euros auprès de la Banque mondiale, qui s'ajoute au programme initial de prêt d'une valeur de 200 millions de dollars, approuvé par le conseil exécutif de la Banque mondiale en 2017, soit sous l'administration précédente. Ces prêts seront destinés au financement des projets prévus dans le programme de travail de la commune pour la période 2023-2028.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.