Site indépendant d'actualités

Fluctuations des prix des Œufs à l'approche du ramadan : des inquiétudes sur le pouvoir d'achat des citoyens

0
Getting your Trinity Audio player ready...

A l'approche du mois de Ramadan, les citoyens craignent que les prix des œufs continuent à fluctuer, avec des augmentations sans précédent. Les prix des œufs atteignent parfois des niveaux record, dépassant parfois les cinquante centimes par œuf lorsqu'ils sont achetés à crédit, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur le pouvoir d'achat des citoyens.

Face à cette évolution, Bouazza El Kharrati, président de l'Union marocaine des droits des consommateurs, a confirmé que ce que l'on observe sur les marchés est une tendance à la baisse des prix des œufs, soulignant que cela est dû à plusieurs raisons, notamment l'abondance de la production. De plus, il n'y a plus d'exportation de ce produit, ce qui est crucial pour la stabilité des prix et de la disponibilité des œufs.

Dans une déclaration, M. El Kharrati a prédit que les prix des œufs vont baisser dans les prochains jours, surtout pendant le Ramadan, où ils reviendront à leur prix normal d'un dirham par œuf, voire moins. Il a également souligné que le Maroc est actuellement autosuffisant en œufs.

Les professionnels du secteur attribuent la hausse des prix de vente des œufs à plusieurs raisons, dont la principale est la forte augmentation des prix des matières premières telles que les aliments pour animaux sur les marchés mondiaux. Le prix du maïs est passé de 2,80 à 4,50 dirhams et celui du soja de 3 à 7 dirhams. L'alimentation représente 80 % du coût des œufs.

De plus, la baisse de la production a entraîné une hausse progressive des prix, de nombreux professionnels ayant annoncé leur faillite après la période post-COVID, tandis que d'autres ont été contraints de réduire leur production en raison de la hausse des coûts, ce qui a entraîné un déséquilibre entre l'offre et la demande sur le marché et, par conséquent, une hausse des prix, malgré la persistance de la demande pour le produit.

Le secteur avicole représente environ 150 000 emplois directs et 450 000 emplois indirects, et constitue l'une des industries les plus performantes du pays, avec un chiffre d'affaires annuel de 31 milliards de dirhams.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.