Site indépendant d'actualités

Crise de l'approvisionnement en eau à Bouznika : Quartiers en difficulté face à une interruption persistante

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Un ensemble de quartiers de la ville de Bouznika se trouve actuellement plongé dans une situation critique, en raison d'une perturbation majeure dans la distribution d'eau qui perdure depuis deux jours. Cette situation a exacerbé les difficultés des résidents des quartiers touchés, amplifiées par une vague de chaleur en cours. Les habitants de ces quartiers, parmi lesquels figurent des touristes occupant diverses résidences meublées, se voient contraints d'adopter des moyens rudimentaires pour pallier leurs besoins en eau au quotidien.

Selon des sources locales, les résidents du prestigieux complexe résidentiel "El Kettani" endurent depuis quarante-huit heures une coupure d'eau totale. Cette situation est particulièrement préoccupante étant donné que la majorité des résidents sont des membres de la diaspora ayant acquis des appartements au sein de ce complexe à des prix considérables, ainsi que des visiteurs touristiques ayant opté pour des locations d'appartements meublés en vue d'un séjour agréable. Toutefois, l'interruption de l'approvisionnement en eau altère leur expérience, la transformant en épreuve.

Dans un contexte similaire, plusieurs individus touchés, qui ont eu des échanges avec le quotidien "Belpresse", expriment leur colère et leur insatisfaction face à l'absence de réaction des instances compétentes. Cette frustration est particulièrement palpable compte tenu de l'incapacité notoire de l'Office National de l'Eau à gérer cette interruption persistante. Ces résidents regrettent que l'Office n'ait pas pris l'initiative de communiquer avec les personnes affectées et de trouver rapidement des solutions adéquates pour résoudre ce problème.

Selon des informations fournies au journal, les habitants se trouvent contraints de se rendre dans d'autres quartiers pour se procurer de l'eau de manière sommaire, utilisant des contenants en plastique de petite taille afin de répondre à leurs besoins fondamentaux.

Cette situation préoccupante trouve son origine dans un manque de capacités et des méthodes de réparation rudimentaires mises en œuvre pour restaurer le canal principal qui s'est rompu il y a deux jours. Selon nos sources, l'administration de l'ONEE ne fournit pas les équipements, ni les outils modernes et suffisants aux employées disponibles chez des entreprises telles que Redal à Rabat ou Lydec à Casablanca. Cette situation les contraint à intervenir de manière rudimentaire et manuelle, laissant les habitants de Bouznika, ainsi que des milliers d'estivants en séjour estival, implorer une résolution rapide pour rétablir leur approvisionnement en eau potable, une nécessité d'autant plus pressante compte tenu des températures excessivement élevées.

Cette situation a déjà généré de réelles difficultés pour la population lors des jours de célébration de l'Aïd al-Adha précédents, alors que l'approvisionnement en eau a été interrompu de manière inattendue et sans explications préalables de la part de l'Office.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.