Site indépendant d'actualités

Ryad Mezzour : Banque de projets industriels;1 542 projets identifiés

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Les projets d'investissement identifiés dans le cadre de la Banque des projets industriels s'élèvent à 1.542 projets pour une substitution aux importations de 75,9 milliards de dirhams (MMDH), a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

"Notre objectif est de faire du Made in Morocco un marqueur de qualité, de compétitivité et de durabilité pour répondre aux besoins des consommateurs et gagner leur confiance. Pour ce faire, nous avons mis en place un mécanisme de promotion de la fabrication locale à travers la Banque de projets, qui a identifié à ce jour 1.542 projets d'investissement pour la substitution des importations pour un montant de 75,9 milliards de dirhams", a déclaré Mezzour lors de la 10ème édition de la Journée nationale du consommateur.

Initiée en collaboration avec les fédérations des associations de protection des consommateurs sous le thème "Le consommateur marocain au cœur de la stratégie de développement du produit local", cette journée a également été l'occasion pour le ministre de souligner que "la promotion du local est un chantier prioritaire qui place le citoyen au cœur de notre action". Et d'ajouter : "Nous poursuivons également nos efforts pour garantir la qualité et la sécurité des produits sur le marché local en vue d'une protection optimale du consommateur, à travers des mécanismes rigoureux de surveillance du marché et un système de certification bien établi. et de normalisation".

Pour sa part, le président de la Fédération marocaine des droits des consommateurs, Bouazza Kherrati, a mis en exergue le rôle important du consommateur dans le développement des produits locaux et le développement de l'innovation et de la production, notamment en vue d'éviter la récession économique et la faillite des entreprises.

La stratégie nationale de développement des produits nécessite de s'attacher à gagner la confiance du consommateur, ce qui passe par le respect des principes de production garantissant les conditions de sécurité et de santé, les critères de qualité, ainsi que la transparence des prix, afin de préserver le pouvoir d'achat et la stabilité sociale, a-t-il expliqué.

Comme les éditions précédentes, cette journée a été l'occasion de mesurer les progrès réalisés en matière de protection des consommateurs. Sur le plan juridique, il convient de souligner l'élaboration, en collaboration avec les différentes parties concernées, d'un projet de loi modifiant et complétant la loi n° 31-08 portant mesures de protection du consommateur.

En matière d'appui au mouvement consumériste national, plusieurs actions ont été menées, notamment la professionnalisation des guichets de consommateurs existants, l'amélioration des outils de travail et de la gouvernance des associations de protection des consommateurs, ainsi que l'appui et le soutien aux associations dans la réalisation d'études et de tests comparatifs.

Quant au système de contrôle, les commissions paritaires régionales et locales ont contrôlé, au cours de l'année 2022, plus de 308.000 points de vente, y compris les unités de production et les entrepôts, ce qui a permis de constater 12.452 infractions.

Dans le même ordre d'idées, plus de 120 000 dossiers de contrôle des importations ont été traités, ce qui a donné lieu à l'analyse et au test de 8 700 échantillons par des laboratoires agréés, et a conduit au rejet de plus de 2 000 produits non conformes. conforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.