Site indépendant d'actualités

ARTCURIAL MAROC : Grand succès pour la 4e édition d’Un Hiver Marocain

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Artcurial Maroc a organisé, vendredi dernier à Marrakech, la 4ème édition de la vente aux enchères “Un Hiver Marocain”, qui a connu un grand succès totalisant 30 millions de dirhams (MDH).

C’est devant une salle comble que s’est déroulée cette 4ème session, soutenue par plus d’une centaine d’enchérisseurs au téléphone, 200 enchérisseurs en ligne sur le Live Bid d’Artcurial, représentant au total plus de 40 nationalités différentes, a indiqué un communiqué de Artcurial Maroc.

Un hommage a été rendu à Jacques Majorelle avec un choix d’œuvres exceptionnelles retraçant l’ensemble de son parcours. La totalité des neuf lots a été adjugée pour un montant de 11.275.500 dirhams, a relevé la même source, faisant savoir que ces résultats “confirment le leadership d’Artcurial pour l’artiste”.

“C’est toujours un plaisir d’organiser une vente au Maroc et à La Mamounia devant une salle comble. Artcurial Maroc clôture l’année en beauté avec des résultats significatifs pour les grands artistes marocains Gharbaoui et Melehi, et confirme son leadership sur Jacques Majorelle et ses contemporains. Nous vous donnons rendez-vous en 2023 pour de nouvelles sessions de vente qui s’annoncent prometteuses”, a souligné le Directeur de Artcurial Maroc, Olivier Berman.

La sélection “Art Moderne & Contemporain Marocain & International” a rencontré un vif engouement auprès des collectionneurs. Les grands noms de la peinture moderne marocaine ont été à l’honneur pendant cette session.

La Composition (1959) de Gharbaoui, estimée à 600 000 – 800 000 dirhams, a été adjugée 1.312.000 dirhams. L’œuvre iconique Flammes de 1969 de Melehi est adjugée 1.574.400 dirhams.

Curatée par Mehdi Hadj Khalifa, la sélection contemporaine présentait des œuvres de Daifallah, Yamou, Selfati ou encore Bourouissa dont la photographie s’est vendue 223.000 dirhams. L’acrylique sur toile de Belmaachi est adjugée 209.900 dirhams, tandis que l’œuvre de Fatmi est vendue 196.800 dirhams. Femmes aux oiseaux de Baya s’envole quant à elle à 301.800 dirhams.

Dans la sélection “Art Contemporain Africain”, la toile impressionnante du peintre Aboudia estimée 950.000 – 1.200.000 dirhams est adjugée 1.180.800 dirhams, tandis que The sultan’s gard d’Abatan est vendue 196.800 dirhams. Enfin, l’œuvre La démocratie ? – 1997 de Chéri Samba dépasse son estimation et enregistre 288.600 dirhams.

Fondée en 2002, Artcurial, maison de ventes aux enchères pluridisciplinaire basée à Paris, conforte en 2022 sa place de premier plan sur le marché de l’art international. Avec 3 lieux de ventes à Paris, Monaco et Marrakech, la maison totalise 216,5 millions d’euros en volume de ventes en 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.