Site indépendant d'actualités

Appel parlementaire pour mettre fin à l'agitation dans le secteur de l'éducation

0
Getting your Trinity Audio player ready...

La députée Fatima Zahra Tamani, membre de la Fédération du parti de la gauche démocratique, a appelé à mettre fin aux troubles dans le secteur de l'éducation et à cesser la procédure de suspension et les déductions de salaire pour le personnel de l'éducation, qui annoncent de nouvelles tensions.

Dans une question écrite adressée à Chakib Benmoussa, ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement préscolaire et de la jeunesse et des sports, Tamani a déclaré que "la décision de suspendre un certain nombre d'enseignants et de cadres éducatifs grévistes a suscité un grand mécontentement et une grande désapprobation, en particulier parmi le personnel enseignant et la population marocaine en général, d'autant plus que cette décision est en contradiction avec l'acte constitutionnel qui garantit le droit de grève".

Tamani a ajouté que "de nombreuses parties ont appelé à l'arrêt de la procédure de suspension et au remboursement des retenues, mais ces appels ont été ignorés, notamment parce que ces mesures, caractérisées par une approche répressive et répressive, ne sont plus acceptables aujourd'hui et annoncent une escalade."

Elle a souligné que "si les Marocains demandent tous de sauver les élèves et le temps scolaire perdu, la protection du personnel éducatif est aussi une revendication fondamentale, et l'approche répressive ne résoudra pas les problèmes posés, ne ramènera pas l'eau à son cours normal, mais représente tout simplement un chantage à l'égard des enseignants et du personnel éducatif."

La parlementaire a interrogé le ministre sur les mesures que le ministère allait prendre pour mettre fin aux troubles et suspendre la procédure de suspension et les retenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.