Site indépendant d'actualités

Aawatif Hayar à Bakou : Réaffirmation de l'engagement Marocain pour les droits des femmes

0
Getting your Trinity Audio player ready...

La ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a réaffirmé, lundi à Bakou, l’engagement du Maroc en faveur de la promotion des droits des femmes et leur autonomisation.

"Le Royaume du Maroc s'engage avec volonté et détermination à honorer ses obligations internationales et régionales liées à la promotion des droits des femmes et à leur autonomisation, et à renforcer la coopération et l’action commune pour ouvrir de nouveaux horizons prometteurs, afin de permettre aux femmes de contribuer pleinement au développement durable", a indiqué la ministre, qui intervenait lors d’un colloque international sur "la promotion des droits et de l'autonomisation des femmes", organisé à l’initiative du Mouvement des non-alignés (MNA).

Lors de cette rencontre, co-organisée par l'Azerbaïdjan, président actuel du MNA, ainsi que par l'Ouganda et l'Ouzbékistan, prochains présidents de l'organisation, Mme Hayar a passé en revue les avancées réalisées par le Royaume, sous la Conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, en matière de promotion des droits des femmes et de leur autonomisation.

La ministre a cité, à cet effet, les différentes réformes ayant contribué à la consécration de la dimension transversale des questions liées aux femmes dans la législation, ainsi que la planification stratégique et financière.

A cela s'ajoute, selon Mme Hayar, "l'élaboration de programmes et de plans d'action pour répondre aux priorités liées à l'autonomisation économique des femmes et des filles, la lutte contre la violence et à la diffusion d'une culture d'égalité au sein de la famille, de l’espace public et sur le lieu de travail".

Dans le même ordre d’idées, la ministre a mis en relief la sollicitude qu’accorde SM le Roi à la promotion de la situation de la femme, comme en témoigne la grande place accordée à cette question dans le Discours Royal adressé à la Nation le 30 juillet 2022 à l’occasion de la Fête du Trône.

"Notre ambition est de poursuivre l’édification d’un Maroc avancé et fort de sa dignité. Aussi est-il indispensable que tous les Marocains, hommes et femmes, prennent une part active à la dynamique de développement", avait souligné le Souverain.

En exécution de ce discours, a-t-elle dit, Sa Majesté le Roi a donné, dans une lettre adressée en septembre au Chef du Gouvernement, Ses Hautes Instructions pour la création d’une entité chargée de réviser le Code de la famille.

Mme Hayar a également indiqué que le programme gouvernemental 2021-2026 a développé plusieurs mesures et procédures visant à promouvoir la condition de la femme marocaine et à renforcer les fondements sociaux de l'État, notant que l’exécutif a inscrit la question de l’égalité des genres, consacrée dans l’article 19 de la Constitution, parmi les priorités fondamentales de ce programme.

La ministre s’est aussi penchée sur la création, en juin 2022, du Comité national pour l'égalité des genres et la promotion de la femme, qui avait adopté, lors de sa première réunion, le cadre stratégique pour l'égalité et la parité à l’horizon 2035 ainsi que le 3ème plan gouvernemental de l'égalité 2023 – 2026.

Parmi les autres projets évoqués par Mme Hayar, figurent le programme "Awrach" portant sur la création de 250.000 emplois, le programme "Forsa" portant sur l'accompagnement des porteurs de projets, ainsi que le programme "Jisr pour l'autonomisation et le leadership 2022-2026". Une initiative visant à accompagner 36.000 femmes en vue de créer des activités économiques garantissant l’inclusion financière.

Le développement des droits des femmes et leur autonomisation au sein du MNA, le rôle des femmes dans le développement durable et la croissance économique, les questions de paix et de sécurité sont autant de sujets au programme de cette rencontre, qui se poursuit mardi.

Le colloque connaît la participation d’une soixantaine de délégations, dont des représentants d’États membres du MNA, d’États ayant le statut d'observateur auprès de l'organisation et d’organisations internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.