Site indépendant d'actualités

Pedro Sanchez décide de rester au pouvoir malgré les accusations visant son épouse

0
Getting your Trinity Audio player ready...

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé sa décision de rester au pouvoir lors d'une allocution officielle tenue depuis le palais de la Moncloa à Madrid. Cette annonce intervient après une période de turbulences, déclenchée par l'ouverture d'une enquête préliminaire visant son épouse, Begoña Gomez, pour trafic d'influence et corruption en entreprise.

Cette situation a pris de court l'Espagne, alors que M. Sanchez avait évoqué la possibilité de démissionner suite à cette affaire. Cette décision radicale avait paralysé ses activités publiques, y compris le lancement de la campagne électorale pour les élections régionales en Catalogne, où son parti socialiste espérait un succès significatif.

Dans ses déclarations, M. Sanchez a souligné que les accusations portées contre son épouse étaient infondées et motivées par des considérations politiques. Il a critiqué l'extrême droite pour avoir franchi les limites du respect envers la vie privée d'un dirigeant politique.

Les allégations portées contre Begoña Gomez concernent notamment sa participation à des activités professionnelles, telles que la rédaction d'une lettre de recommandation pour une entreprise en quête de subventions publiques et des discussions avec des entrepreneurs, dont le président du groupe Globalia. Ces actions sont mises en cause dans le contexte d'un plan de sauvetage négocié par le gouvernement avec la compagnie aérienne Air Europa, impactée par la pandémie de COVID-19.

Le parquet a requis le classement de l'enquête, tandis que l'association Manos Limpias, à l'origine de la plainte, a admis que ses allégations reposaient uniquement sur des articles de presse. Cependant, les intentions du juge en charge de l'affaire restent encore inconnues.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.