Site indépendant d'actualités

Mondial 2030, le coup de génie de Mohammed VI

0
Getting your Trinity Audio player ready...

En décidant de présenter une candidature commune avec l’Espagne et le Portugal pour organiser le mondial 2030, le Roi Mohammed VI crée une grande sensation sportive et politique. Il fait briller l’étoile du Maroc avec une grande intensité et donne une belle image du Royaume qui ambitionne de jouer dans la cour des grands.
Sur le plan purement sportif, cette annonce marocaine était déjà portée par deux événements majeurs qui ont démontré que le Maroc a prouvé par ses exploits qu’il était une grande nation du football. Un pays passionné par la compétition, amoureux transi du ballon rond.

Le premier est sa splendide arrivée dans le carré d’or du Mondial du Qatar après avoir éliminé des équipes européennes mythiques du foot international comme la Belgique, le Portugal et l’Espagne. Elle résonne encore dans les esprits et les cœurs des marocains. Le second est le choix par la galaxie du Foot mondial du Roi du Maroc Mohammed VI pour recevoir le prix de la « réalisation exceptionnelle » des présidents de la Confédération africaine de football (CAF) au titre de l’année 2022. Une distinction chargée de sens et de qualités.

Une reconnaissance internationale des efforts et des stratégies de Mohammed VI dans le domaine du sport en général et du foot en particuliers pour transformer le Maroc en porte-drapeau du foot africain. Au même titre que tous les autres chantiers d’investissement, le football a été élevé par le Maroc au rang d’une grande priorité nationale.

En témoigne les investissements massifs dans ce domaine portés et incarnés par l’Académie Mohammed VI pour le football créée en 2009 et qui ambitionne de gérer les questions de formation des jeunes footballeurs avec des standards internationaux. Les résultats ne se sont pas faits attendre. Le Maroc a acquis haut la main une prestigieuse place au sommet du foot mondial.

Mais la décision de Mohammed VI de présenter une candidature commune avec l’Espagne et le Portugal n’est pas qu’une démarche sportive. Elle ne manque pas de messages politiques et diplomatiques. Surtout dans le contexte international et régional actuel.

Après la grande éclaircie dans les relations entre Rabat et Madrid qui a donné de nouvelles perspectives à l’ensemble de la région, cette stratégie marocaine participe à rendre irréversible l’alliance entre le Maroc et ses voisins espagnols et portugais, au grand dam de ses adversaires qui fantasment toujours sur le possible retour de divergences et de tensions.

C’est le Roi Mohammed VI lui-même qui souligne l’importance d’une telle démarche. « Sans précédent dans l’histoire du football, cette candidature commune sera celle de la jonction entre l’Afrique et l’Europe, entre le Nord et le Sud de la Méditerranée, et entre les mondes africain, arabe et euro-méditerranéen ». Il le dit avec des mots d’une grande acuité stratégique qui reflète une certaine vision marocaine des relations internationales et la conscience de jouer un rôle structurant dans les relations du Maroc avec son environnement politique.

Signe que cette stratégie sera forcément gagnante, Elle sera, aussi, selon les mots du Roi Mohammed VI, une candidature de rassemblement autour du meilleur de part et d’autre, et la démonstration d’une alliance de génie, de créativité, d’expérience et de moyens.. »

Cette démarche marocaine est un véritable coup de génie du Roi Mohammed VI. La motivation est sportive mais le message est foncièrement politique. Le Maroc assume pleinement son rôle de puissance régionale capable de parler et de négocier avec les grands, de participer de manière positive à la grande conversation internationale autour du destin, de la paix et de la prospérité dans sa région.

Le Maroc était déjà doté d’un puissant Soft Power qu’il déployait avec bonheur et efficacité dans les grands forums internationaux, avec les succès que l’on connaît et qui ont font du Maroc la fois un acteur crédible et écouté et une destination attractive pour les investisseurs et les touristes. Avec cette candidature, il consacre ce pouvoir symbolique de manière incontestable. Ses ennemis et ses adversaires ont beau courir derrière pour l’affaiblir et tenter de faire avorter ses projets, ils finiront par s’essouffler et poser un genou par terre.

Le Roi Mohammed VI, avec cette démarche, vient de donner un coup d’accélérateur à cette course vers les sommets et l’excellence dans laquelle le Maroc trace sa route avec un chapelet de succès et de réalisations qui font la fierté de tous les Marocains.

Article de Mustapha Tossa, publié sur AtlasInfo le 15 mars 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.